1 000 Nouvelles licences IV devraient être accordées en France

C'est un chiffre catastrophique qu'on déplore tous, la France est passé de 200 000 (cafés et bars confondus) en 1960, à 35 000 en 2010.

Quand on lit ça, on a envie de lui faire des bisous

Le gouvernement souhaitant redynamiser les centres villes (qui n'en finissent pas de se vider au profit des zones industrielles...), il a décidé de créer de nouvelles licences IV. C'est en septembre qu'Edouard Philippe, a présenté sa stratégie en vue de revitaliser les communes rurales. Il y a donc tout une partie qui est dédiée aux cafés, bistroquets et bars de quartier. Elaborer en collaboration avec le groupe d'économie solidaire SOS (enfin des gens bien dans cette vie ♥), le projet est de créer 1 000 licences IV en plus sur la France pour les communes de moins de 3 500 habitants.

Le président de l'association solidaire SOS M. Jean-Marc Borello a fait le constat : " Le café du village, autrefois lieu de rencontre central pour les habitants, a souvent disparu. L'idée n'est pas originale, tout le monde en parle depuis longtemps mais ce qui l'est, c'est que nous avons décidé de tenter le coup."


Des licences IV, oui, mais avec certaines spécificités

Ces fameuses licences IV appartiendront aux mairies dans lesquelles les établissements seront implantés. Ainsi, même si le patron souhaite fermer, il ne pourra pas céder sa licence à quelqu'un qui souhaite ouvrir un bar ailleurs. Et toc les zones industrielles !!!!
Effectivement, cette tendance avait eu largement le vent en poupe puisque de nombreux établissements rachetaient souvent les licences dans les communes, départements et régions avoisinante. Ce qui a eu pour effet de dévitaliser les petits villages. Ainsi, avec cette licence particulière, vous ne pourrez plus fermer le bistrot du village. Mais alors, que devient la loi envisagée sur la fermeture des bars trop bruyants par les mairies ? Affaire à surveiller.
Toujours est-il, que l'idée est de recréer des lieux de vie pour les personnes du village, avec des relais de mobilité, des points d'accompagnement, des programmes culturels, et surtout : de la convivialité ! Haaaaa ! Merci, c'est tout ce qu'on aime entendre nous !


Mais alors d'où vient cette pandémie qui touche les établissements ?

Quand on sait que depuis 1960 la population n'a fait qu'augmenter (+45%), alors que les lieux de vie n'ont fait que baisser. De nombreux services publics fermes les uns après les autres et il faut parfois faire plus de 50km pour accéder à votre service. La dématérialisation y est aussi pour beaucoup dans cette baisse des gens dans les rues. Et donc, plus personne qui se rend aux impôts, au commissariat de sa ville, dans les mairies... c'est moins de personnes en ville, et donc moins de personnes qui consomment. CQFD. A cela s'ajoute les nouvelles entreprises qui ont vu cette brèche s'ouvrir. On parle bien sûr des fast-food (MacDo, Quick, Burger King and co), mais encore des cafés franchisés comme Starbuck, Columbus.. etc. Oui, qui n'a jamais dit " tiens on va acheter une glace au Mac do? " plutôt que d'aller dans une petite brasserie de quartier ? Ha.. et oui, ça commence aussi par là malgré tout.

Aussi, il n'y a pas que ce phénomène qui est en cause. La consommation a fortement chutée depuis ces années là. Un Français de 15 ans dans les années 60 consommait en moyenne 26L d'alcool (ha oui, robuste les types!), contre 11,7 en 2017 pour le même âge. Ça fait quand même moins de la moitié..! Et ce n'est pas rien ! 
On ne va pas refaire le monde, mais les alcools se vendent moins aussi en bistrot car la lutte anti alcool au volant (qu'on ne critique pas non plus hein) fait qu'on ne boit plus en dehors, mais chez soi. Les Français se sont adaptés aux nouvelles normes imposées par l'Etat, et ont donc changé les codes.

 

Le nouvel espoir

Ainsi, la mise en place de ces nouvelles licences donnent de l'espoir pour revitaliser les petits villages. En espérant que les maires soient favorables à ce type d'aménagement sur leur commune. Il devrait donc y avoir, comme on l'a expliqué, 1 000 nouvelles licences IV délivrées dans toute la France si votre village remplit les critères. Inverserons-nous donc la tendance et verrons-nous voir revenir les personnes à plus de rencontres dans le monde réel ? On sait pas vous, mais nous on y croit. ♥


30/10/2019 22:59
Actualité