A Zagreb se cache un musée sur la gueule de bois !

On ne compte même plus le nombre de fois où l'on a dû appeler tout ses potes pour savoir ce qu'il s'était passé la nuit dernière... on aurait aimé avoir cette petite caméra qui se déclenche dès que la mémoire flanche.. que les souvenirs deviennent flous. Complètement flou de toi.
On a souvent eu cette idée très originale, d'écrire un livre sur tout ça. Puis on y a renoncé.. pourtant y'a de quoi en écrire des pages..!

Et bien à Zagreb, on pense et on le fait

C'est donc en Croatie que le premier Musée sur la Gueule de bois a ouvert ses portes. Ce musée collectionne donc toutes les histoires des gueules de bois et a pour pièces de collection phare des reliques précieuses de soirées bien trop arrosées. L'une des fondatrices, Roberta Mikelic explique qu' "Il s'agit de rassembler au même endroit les objets avec lesquels les gens se sont réveillés et les histoires qui vont avec" et son associé Rino Dubokovic ajoute lui aussi  "Le musée parle de certaines nuits, entre le moment où l'on sort de boîte et le moment où l'on se réveille". Et dieu sait qu'il s'en passe des choses alors que bon. La boite était pas si loin que ça de la maison hein. Si si si.

Un cheminement raconté en 4 espaces.

Parce que ce musée se veut authentique, il est donc très bien organisé puisque différentes salles sont là pour représenter toutes les étapes que l'on doit subir pour enfin arriver à son but ultime : son lit. Vous trouverez donc la salle où la rue est représentée, une autre où il y a des miroirs, qui sont là pour rappeler les magasins que l'on trouve dans la rue et.. qui nous regarde passer, la tête à l'envers. La troisième salle montre le jardin, qui signifie que l'on rentre très tard (ou tôt tout dépend le point de vue hein..) et où l'on peut entendre le chant des oiseaux. Et la dernière reste donc la chambre. Le saint Graal, qui vous aura donné du fil à retordre avant d'en arriver là. Et bien sûr, sur les murs vous pourrez retrouver différentes histoires racontés par de nombreux AA. 

Mais ce n'est pas finis !

Et non, puisque l'on peut voir l'ivresse à son état brut dans ce musée, les deux créateurs ont aussi décidé de créer un espace entièrement dédié à la prévention et aux risques de l'alcool. Mais bon, on nous dis dans l'oreillette qu'ils souhaiteraient également ouvrir un bar où l'on se servirait que des remèdes pour les gueules de bois carabinées... ! A faire donc!!

07/01/2020 01:11
Actualité