Aux États-Unis, de nombreux seniors plonge dans le Binge-drinking

Qui a dit que quand on vieilli on s'assagit ? Aux États-Unis ce n'est pas du tout la tendance puisque les plus de 65 ans seraient plus de 10% à pratiquer le "Binge-Drinking".
Le Binge-drinking pour les neophites (qui le sont peut être sans le savoir en fait!) c'est le fait d'avoir une consommation excessive d'alcool dans un court laps de temps. Et à ce qu'il parait cette pratique est très courue des plus de 65 ans aux USA où ils seraient plus de 5 millions à s'adonner à ce phénomène.

Quand le cosmos s'inverse

Donc on est un peu perplexe, parce que nous on a l'habitude de voir les étudiants faire ça avec l'alcool le moins cher possible ! Mais de là à ce que ce soit une horde de jeune retraité, ça, on a moins l'habitude.


Mais le journal de la société gériatrique Américaine est formel : un nombre toujours à la hausse de seniors pratiquent le binge-drinking. Ces chercheurs ont voulus connaitre les habitudes de consommation d'alcool sur cette tranche d'âge. Et, ainsi, entre 2015 et 2017, 10 %  des sondés ont répondu oui quand au fait de boire de l'alcool en excès! Sachant qu'entre 2005 et 2006 les réponses étaient seulement à 8%... le nombre de bringueurs a donc augmenté.

Des calculs savant

Leur unité de mesure était la suivante : Pour les femmes 4 verres en un seul service était considéré comme du binge-drinking, et 5 verres pour les hommes. Même si le nombre de seniors a augmenté sur le continent, il s'avère qu'ils sont plus nombreux à consommer.

Les scientifiques expliquent donc que cette pratique n'est pas néfaste pour la santé si elle reste occasionnelle. (Hum hum... oui c'est le moment où on calcule le jour de notre mort). D'ailleurs l'enquête révèle que les femmes buvaient moins que les hommes et qu'ils étaient plus nombreux à fumer du tabac ou de la Marie-Jeanne...! Haha, décidément, quels coquinous ces petits vieux !!

26/09/2019 01:08
Actualité