Comment réagir face au chantage du mauvais commentaire ?

Si cela ne vous est pas encore arrivé, alors vous avez de la chance. Vous faites partis des 40% de professionnel de la restauration qui n'ont pas eu encore la chance d'avoir du chantage à votre e-réputation.
C'est ainsi que plus de la moitié des restaurateurs sont victimes de chantage sous prétexte de recevoir un mauvais commentaire révèle le sondage du site de l'Hôtellerie Restauration.

Il faut être partout.

On vous demande une attention particulière, un geste commercial, ou carrément de tout faire gratuitement. Les clients se gênent pas pour tout oser et menacer d'un commentaire négatif sur votre établissement. TripAdvisor, Expédia, Booking.. et on en passe, tous les moyens sont bons pour vous mettre la pression.

Nous savons bien que les avis sont importants pour un établissement. Mais devons nous subir les humeurs parfois très aléatoire des clients pour autant ? Car aujourd'hui il devient très facile sous un pseudo de pouvoir laisser un avis négatif. Qu'il soit d'un client, d'un concurrent pas content, ou d'un anonyme qui s'amuse à écrire n'importe quoi. On doit faire face, en plus de tout ce qu'il y a déjà à faire, aux clients hors du restaurant. C'est à ne plus s'y retrouver !

Comment se prémunir du chantage ?

1. Ne pas rentrer dans le jeu du client :
Il faut leur expliquer simplement et calmement que nous ne sommes pas d'accord avec leur requête car la maison n'est pas là non plus pour accéder à toutes les requêtes. C'est comme avec un enfant en fait, il faut dire non, simplement et fermement.

2. Retirer les mauvais commentaires :
Vous pouvez dénoncer les commentaires négatifs et les faire retirer du site TripAdvisor. C'est un peu long certes, mais au moins les clients qui écrivent de fausses informations ne vous nuirront pas sur les réseaux.

3. Mettre le client à la porte gentiment :
Oui, il faut expliquer au client que si le service ne lui convient pas, il peut partir. Il n'y aura pas mort d'homme et tout le monde sera content. Finissez en leur citant un joli passage de la loi : “Vous êtes en train de faire un chantage à la réputation. C’est de la diffamation, passible selon le code pénal de quatre ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amendes. Notez que je vais dès cet après-midi déposer une main-courante pour signaler vos agissements.Bisous.


Et Toc. Bon débarras, et tout ça dans le plus grand des calmes!
05/09/2019 12:29
Actualité