Est-ce réellement possible de travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué, que ce soit en salle, au bar ...mais surtout en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.


1. Satisfaire deux personnes aux intérêts opposés.

 
Vous connaissez par cœur la personne à vos côtés, et vous prenez le risque que des conflits vous suivent à la maison. Bref, c'est un vrai casse-tête où il faut rester professionnel tout en préservant sa relation de couple !

C’est un équilibre à trouver. Il s’agit de trouver une vraie complémentarité aussi bien en cuisine que dans la vie, avoir la possibilité de s’épanouir sans écraser l’autre. Dans n’importe quel travail cela semble plutôt facile. Mais pas en cuisine ! Eh oui, nous les passionnés rongés par le stress et dévorés par l’envie de bien faire, on devient tous un peu fou en cuisine. En service, on est tellement à fond que l'on oublie assez facilement que c’est un humain qui travaille à côté de nous ! Le problème est que lorsque l’on rentre à  la maison, les divergences débutées au boulot s’amplifient et les reproches s’ensuivent.

Alors face à ce problème, que faire ?



Rompre ? Mais quelle bonne idée ! Comme ça au lieu de travailler avec son/sa copain/copine on travaillera avec son ex. c’est génial ça et pas du tout compliqué en plus !

Non, le mieux c’est la communication ! Certains diront : il faut séparer les deux univers, quand on est à la maison, il faut parler de la maison et idem au travail. Expliquez les raisons de l’action qui a été mal comprise ou mal interprétée. Une bonne partie du problème peut ainsi disparaître avec la communication.


2. Laissez vivre !

 
Comme dit précédemment, les comportements à l’intérieur de la cuisine et à l’extérieur sont différents. Alors chacun doit laisser de la place à l’autre. Aucune des deux parties ne doit se sentir étouffer dans une cuisine.



C’est très difficile de ne pas intervenir quand on parle d’une personne si proche. Mais dans une cuisine on se construit pour devenir chef. C’est un apprentissage. Comme dans la vie : on est seul (avec parfois une aide discrète qui permet de tenir et de supporter les blagues vaseuses du chef)


3. Oublier l’ego.

C’est sans doute le plus difficile ! On veut tellement réussir en cuisine. Être la star du foie gras ou des veloutés. On est à la recherche de la reconnaissance des anciens. En cuisine, on apprend avec les années à devenir humble. Mais au début, on veut juste dévorer le monde et on a de l’ambition. 



C’est une harmonie qui peut flancher à tout moment. C’est une difficulté supplémentaire aussi bien professionnellement que personnellement. Mais aussi bien en amour qu’en cuisine, il faut savoir prendre des risques !


Article écrit par Léa giraud 
 
23/08/2019 16:48
Actualité