Gault et Millau a sorti son classement des meilleurs chef 2020 !

C'est le Chef Arnaud Donckele qui a reçu ce titre pour sa cuisine et son restaurant La Vague d'Or, située à Saint-Tropez !

50 ème édition du Gault et Millau

Toujours derrière le Guide Michelin, mais plus discret et surtout, jamais bien loin, le guide jaune Gault et Millau est déjà sur sa 50ème édition pour son guide gastronomique ! Ainsi, cette année, c'est le chef Arnaud Donckele qui a été reconnu Chef de l'année par ce guide. Pour une fois, tout le monde semble à peu près d'accord puisque le Guide Michelin lui a aussi accordé les 3 étoiles tant convoitées. On nous a même rapporté que ce chef avait le privilège de cuisiner pour des sommets Français de dirigeants d'Etats.


Un choix surprenant pour ce Guide 

Ceci dis, ce qui est plus déroutant pour ce guide, c'est qu'il a plutôt la revendication de promouvoir et de dénicher les perles de la cuisine montante. Racheté par un investisseur Russe cette année, le Gault et Millau a justifié son choix en expliquant qu'il s'était quand même posé la question. Mais que " Cette année c’est Arnaud Donckele bien qu’il soit déjà bien installé. On doit encore plus valoriser ce talent, cette humilité, cette extraordinaire poésie de l’assiette. Dans le monde de la cuisine, on va trouver plein de formats - les orthodoxes, les rigoureux, les précis, les hyper-créatifs - et puis il y a ce que j’appelle la poésie. Chez Arnaud Donckele, on est dans l’essence même du goût auquel tout le monde adhère”. a explique Jacques Bally le Président du guide.

Le mot du Chef Arnaud Donckele

Pour lui il a une cuisine complexe mais qui a pour but de plaire à tout un chacun. Pour lui c'est comme quand vous préparez un pot-au-feu, vous avez de nombreux ingrédients qui sont cuits ensemble pour donner un plat unique, qui a la propriété d'avoir pour chaque ingrédient, une saveur unique. Le directeur des dégustations de Gault et Millau, Marc Esquerré appui aussi ce discours " Même si sa cuisine est très complexe, elle n’est jamais compliquée (...). Ce qu’il recherche avant tout c’est l’extrême pureté des goûts et des associations ", pour lui le chef " touche à l'universalité " des produits !
De plus, il accorde une très grande importance aux sauces, et c'est un élément majeur qui distingue sa cuisine. Il pousse tellement le principe à fond que ce sera l'élément qui définira ses plats dans son restaurant ' Le Cheval Blanc ' qu'il ouvrira au printemps 2020 à Paris. Peut être qu'on y retrouvera son plat fétiche le " Chopin de liche façon Victor Petit " !? Affaire à suivre !

06/11/2019 12:12
Actualité