Rennes : Quand un escroc se fait passer pour un juge et fait fermer des établissements !

Certes les contrôles en restauration sont fréquents, mais quand celui-ci est fait par un escroc, C'est à n'y rien comprendre !

Le Juge Lambert

C'est en mars 2017 que le jugement a été rendu. Un homme était jugé par le tribunal correctionnel de Rennes pour escroquerie en tous genre.
Deux ans auparavant il s'était fait passer pour un juge (avec une complice qui était sa greffière) et avait fait fermer un établissement pour "problèmes d'hygiène". Tous les clients sur place avaient dû quitter l'établissement et le directeur avait mis à la poubelle plus de 1 000€ de marchandises.
 


Se faisant passer pour " Le Jude Lambert, du tribunal associatif ", l'individu n'a pas sourciller pendant son jugement et a même tenu tête à la présidente du tribunal correctionnel. Il explique même "qu'il n'est responsable de rien". Pour lui si l'établissement a jeté toutes sa nourriture, c'est qu'il le voulait bien car "il ne lui a rien demandé". Ouais. Euh.. non. C'est facile de clamer ça quand on met tes clients à la porte, annule tes réservations, affiche un avis de fermeture sur la porte d'entrée de ton établissement et qu'on te fait subir " contrôle d'hygiène " assez humiliant. Non?

Arrête moi si tu peux

Mais il ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a opéré avec les mêmes méthodes dans deux autres établissements. Ceux-là avait été moins "touchés" par les élucubrations de ce récidiviste. Un peu comme Frank Abagnale Junior dans "Arrête-moi si tu peux", cet individu fait des faux et s'en sert à sa guise !
On ne peut nier qu'il a eu un culot assez incroyable pour faire ça dans différentes structures (magasins, restaurants, gendarmerie..). Et tout est bien pensé et préméditée puisqu'il a même le sens du détail puisque les 3 câchets officiels étaient présent sur le papier montré au restaurateur. Mais bien heureusement, la Police a mis fin à ses agissements !


Enfin rassurez-vous ce genre de choses reste rares, cet individu est derrière les barraux et nous n'avons pas entendu parlé de faits similaires depuis !
06/09/2019 12:41
Actualité