Saint-Brieuc : Un restaurant affiche directement les mauvais commentaires de TripAdvisor sur son mur !

Comme ça, au moins, tout est dit ! Pas de surprise, vous avez les VRAIS avis directement affichés et encadrés au mur.

Direction.. La Bretagne !

La Bretagne ça vous gagne ! Et à Saint-Brieuc on ne se laisse pas faire. C'est dans le restaurant " Y'a Skiff " que l'on a décidé de ne plus en avoir rien à faire des commentaires de TripAdvisor. Et pour montrer ce rien à faire des avis pas constructifs, les patrons ont décidés de les afficher directement au mur. Ils ont pourtant aussi de très bons avis, mais ici plus de chichis, on est transparent ! Y'a des établissements qui vont mettre en avant des photos de stars, ou des amis de l'établissement, des peintures d'artistes.. ici les artiste ce sont les commentaires négatifs de TripAdvisor. Et après tout pourquoi pas !

La tendance inversé.

Dans un monde où tout est dans l'instantané, attendre un quart d'heure pour avoir une table parait être le bout du monde. Se voir refuser une table dans un restaurant parce qu'il n'y a pas plus de places, ou parce qu'il n'y a plus de produits.. est devenu impensable, voir inacceptable aujourd'hui. La patronne, Séverine Nédellec, s'explique " Évidemment, on n’est pas contre les avis, et surtout pas contre les remarques négatives. On prend tout pour progresser. Mais là… On a des avis de gens qui ne sont jamais venus manger ". Et oui, cela arrive souvent aussi.. Les gérants constatent que l'on a plus vraiment le droit à l'erreur, et, que les personnes oublient qu'elles ont en face d'elles des personnes qui travaillent, et que c'est un métier d'artisanat. Ce qui veut dire qu'il peut y avoir des choses pas vraiment parfaites.. Et ce couple de restaurateur l'a bien compris et y fait face tous les jours :" Les midis, le soir, on a une heure, en direct, pour bien faire. La pression, on l’a. Alors oui, il arrive qu’on se plante ou qu’on se trompe, on n’est pas des machines. On s’excuse et on offre un café, comme on l’a toujours fait. Aujourd’hui, la sanction vient après, sur les réseaux ". Et oui, on est pas des robots, mais on est humain, et c'est ce qui reste le plus important dans notre métier!



14/03/2020 10:34
Actualité